Exigences pour l'installation de la couche isolante et de la couche de revêtement intérieur de la cheminée autoportante

2023-03-01

Exigences pour l'installation de la couche isolante et de la couche de revêtement intérieur de la cheminée autoportante
Exigences pour le réglage de la couche d'isolation thermique
(1) Lorsque la température des gaz de combustion est supérieure à la température de chauffage élevée spécifiée de la paroi de la bouteille en acier, la couche d'isolation thermique doit être fixée.
(2) Lorsque la température des gaz de combustion est inférieure à 150 °C et que les gaz de combustion peuvent provoquer la corrosion de la cheminée, la couche d'isolation thermique doit être fixée.
(3) L'épaisseur de la couche d'isolation est déterminée par le calcul de la température, mais la petite épaisseur ne doit pas être inférieure à 50 mm. Pour la cheminée de type four à rayonnement complet, l'épaisseur de la couche d'isolation thermique ne doit pas être inférieure à 75 mm.
(4) La couche d'isolation thermique doit être solidement reliée à la paroi de la cheminée. Lorsqu'un matériau en bloc ou un matériau de coulée sur site amorphe est utilisé, il peut être fixé avec des clous d'ancrage ou un treillis métallique. Un anneau en tôle d'acier peut être placé au sommet de la cheminée pour protéger le bord de la couche d'isolation thermique. L'épaisseur de l'anneau en tôle d'acier ne doit pas être inférieure à 6 mm.
(5) Afin de supporter le poids de la couche d'isolation thermique, un anneau de renfort en acier d'angle peut être placé tous les 1 à 1,5 m sur la surface intérieure de la cheminée en acier dans le sens de la hauteur de la cheminée.
(6) Lorsque la température de la cheminée est supérieure à 560 â, l'ancrage de la couche d'isolation peut être en acier inoxydable (1Cr18Ni9Ti) ; Lorsque la température des gaz de combustion est inférieure à 560 â, il peut être en acier au carbone ordinaire.
(7) Pour la cheminée sans couche d'isolation thermique, les mesures d'isolation thermique extérieure ou les garde-corps de protection doivent être prises pour la cheminée dans la plage de hauteur de 2 m à sa base pour éviter les accidents de brûlure.
Exigences de réglage de la doublure
(1) Le revêtement est fixé pour une ou plusieurs des raisons suivantes.
1) Isolation thermique pour éviter une température excessive de la paroi du cylindre ;
2) Préservation de la chaleur, évite la condensation due à la faible température des gaz de combustion et réduit la corrosion de la paroi du cylindre.
(2) Matériau de doublure. Le matériau de revêtement doit être déterminé de manière exhaustive en fonction de la température des gaz de combustion et de la propriété de corrosion des gaz de combustion
1) Brique réfractaire, température de service élevée jusqu'à 1400 â, poids mort lourd et construction lourde
2) Brique de diatomite, avec une température de service élevée jusqu'à 80 °C, un poids léger, une bonne isolation thermique et un faible coefficient de dilatation ;
3) La brique résistante aux acides est utilisée pour les gaz de combustion hautement corrosifs et la température de service n'est pas * * 150 â. Il ne peut pas être utilisé pour la cheminée avec des fluctuations fréquentes de la température des fumées ;
4) Brique d'argile ordinaire, température de service élevée de 500 â, poids propre, bonne résistance aux acides;
5) Le béton résistant à la chaleur peut être configuré avec différents bétons résistants à la chaleur (200-1200 â) selon les exigences de température des gaz de combustion, qui peuvent être coulés sur place ou préfabriqués ;
6) Le béton de diatomée, composé de briques brisées sous forme d'agrégats et de ciment d'alumine, peut être coulé sur place ou préfabriqué, et la température de chauffage admissible est de 150 à 900 â. C'est un bon matériau d'isolation thermique;
7) Le revêtement de cheminée FC-S est applicable aux cheminées en acier avec une température inférieure ou égale à 400 â. Principaux ingrédients : liant -- ciment spécial ; Agrégats - agrégats avec de la paraffine cuite à haute teneur en silice comme composant principal ; Adjuvant - poudre fine résistante aux acides. Méthode de construction : maintenant, la paroi intérieure du cylindre est soudée avec un renfort court et suspendue avec du fil d'acier, puis pulvérisée avec de la peinture en aérosol FC-S de 60 à 80 mm d'épaisseur ;
8) Le moulage léger à haute résistance, avec une densité de gravité de 8-10kN/m3 et une température résistante à la chaleur de 700 â, est renforcé avec des ancres densément réparties et la paroi du cylindre. Les ancres sont constituées de plaques en acier inoxydable en forme de Y ou de V. L'épaisseur coulée sur place peut être d'environ 250 mm;
9) Les revêtements de pulvérisation ignifuges non façonnés FN130 et FN140 jouent le rôle d'isolation thermique, de résistance à l'usure et de protection contre la corrosion. L'épaisseur de pulvérisation peut être de 70 à 120 mm et la température de service est de 1200 â. Afin de consolider et de peindre au pistolet, les ancrages en forme de Y ou de V doivent être soudés par points sur le côté intérieur de la paroi du cylindre avec un espacement de 250 mm.
(3) Anneau de support de doublure. La doublure doit être le bord de l'anneau de support, qui ne doit pas être inférieur à 12 mm, ni supérieur à ? De l'épaisseur de la doublure ?. La culasse doit être fermée avec une plaque en acier inoxydable.